Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Une psychomotricienne rejoint notre équipe pluridisciplinaire !

L'équipe pluridisciplinaire de la résidence Creisker élargit ses compétences avec l'arrivée de Lucie, jeune psychomotricienne diplômée en 2020.

Publié le 13.10.20 - La santé des seniors, Les approches non médicamenteuses

Déjà riche de plusieurs thérapeutes (kinésithérapeute, ergothérapeute et psychologue), d'une équipe infirmière étoffée et d'un médecin coordonnateur gériatre, l'équipe pluridisciplinaire de la résidence Creisker a accueilli, le 1er septembre, une jeune psychomotricienne, qui sera dorénavant présente à mi-temps et apportera ses compétences spécifiques dans l'accompagnement de nos résidents.

Mais au fait, quelles sont-elles ces compétences spécifiques ?

La psychomotricité permet d’approfondir les connaissances sur son corps et de s’en réapproprier les capacités, de se sentir mieux, en confiance, et d’avoir un vécu psychocorporel plus harmonieux.

Elle tient compte de la personne dans sa globalité (aspect moteur, sensoriel, psychologique, et relationnel) pour lui apporter un bien-être, une meilleure adaptation aux situations du quotidien, aux changements liés à l’âge et dans ses relations aux autres.

Par une approche corporelle, la psychomotricienne propose des activités adaptées à chacun visant à favoriser l’autonomie, le plaisir du mouvement, la confiance en soi et la conservation des capacités.

Les outils utilisés sont :

-Le bilan psychomoteur pour évaluer : Schéma corporel, tonus, image du corps, motricité, latéralité, coordination, équilibre, attention, mémoire, orientation spatio-temporelle, praxies…

-Les médiations : Eau, musique, relaxation , expression corporelle, jeu, yoga, toucher thérapeutique…

Chez la personne âgée la psychomotricienne intervient dans :

-Les perturbations sensorielles, marche/ déplacements/ chutes, vieillissement pathologique : Parkinson, Alzheimer, démences…, et en prévention des effets du vieillissement pour favoriser la conservation des capacités, la confiance en soi et l’autonomie.

Une arrivée qui s'inscrit donc pleinement dans le cadre de la démarche "Sens", prônée par le LNA Santé.

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter